Le retour du tourisme en Espagne


Les voyages internationaux en Espagne se rétablissent rapidement et pourraient permettre à la nation dépendante du tourisme d’atteindre les niveaux de visiteurs étrangers avant la pandémie d’ici 2022, séminaire Espagne a déclaré mercredi le gouvernement après que les données aient montré une forte augmentation des arrivées en septembre.

Le nombre de touristes étrangers visitant l’Espagne a plus que quadruplé en septembre par rapport à il y a un an pour atteindre près de 4,7 millions, selon les données de l’Office national des statistiques, car une vaccination généralisée et des restrictions de voyage plus souples ont attiré davantage de visiteurs.

« Ces données confirment qu’une réactivation du tourisme international est en cours et qu’en 2022 nous pourrions retrouver les niveaux d’avant la pandémie », a déclaré le ministre du Tourisme Reyes Maroto dans un communiqué.

Maroto a cité les attractions touristiques naturelles de l’Espagne et son niveau élevé de vaccination – environ 80% de la population – comme moteurs de la reprise.

Elle avait déclaré que dans le passé, le tourisme étranger serait à la moitié du niveau d’avant la pandémie en 2021, contre moins de 20 % en 2020.

Contrairement à l’Italie et à la France, l’Espagne n’exige pas de preuve de vaccination ou un récent test COVID-19 négatif pour entrer dans les restaurants ou les bars, séminaire Valencia ce qui signifie que les visiteurs non vaccinés peuvent profiter de leurs vacances sans passer de tests tous les quelques jours.

Néanmoins, le nombre total d’arrivées était encore bien inférieur aux 8,8 millions de personnes arrivées en Espagne en septembre 2019, avant que la pandémie de coronavirus ne frappe.

Les touristes ont dépensé un total de 5,04 milliards d’euros (5,84 milliards de dollars) dans le pays, contre 964 millions d’euros l’année précédente mais loin des 9,62 milliards d’euros dépensés en septembre 2020.

Les Allemands constituaient le plus grand groupe de voyageurs étrangers, suivis des Britanniques et des Français, selon les données.